Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
Activités de l’APC : la scène canadienneActivités de l’APC : la scène canadienne


Nouveaux présidents d’assemblée au Manitoba, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest

Le 18 novembre 1999, George Hickes est devenu le premier président de l’Assemblée manitobaine à être élu au scrutin secret. M. Hickes est un Inuit né dans les Territoires du Nord-Ouest, maintenant le Nunavut. Il a été élevé à Churchill, au Manitoba. Il a grandi au sein d’une famille de 13 enfants où se côtoyaient le mode de vie inuit traditionnel et la culture de la société industrialisée. Son père pourvoyait aux besoins de la famille grâce à la chasse et au trappage ainsi qu’à du travail à Fort Churchill.

Avant d’être élu député de Point Douglas aux élections générales manitobaines de 1990, M. Hickes était directeur exécutif de la Formation pour l’agence de formation et d’emploi Limestone. Il a été réélu député de Point Douglas en 1995 et 1999.

Au sein de l’opposition, M. Hickes était porte-parole de son parti pour les ministères du Multiculturalisme et du Développement des coopératives, en plus d’exercer les fonctions de whip du caucus.

Le 6 décembre 1999, Ron Osika, député de Melville, a été élu président de l’Assemblée législative de la Saskatchewan. Né à Hafford, en Saskatchewan, M. Osika a grandi et fréquenté l’école à Battlefords.

En 1957, il a entrepris une carrière qui allait durer 25 ans au sein de la Gendarmerie royale du Canada. Au cours de cette période, il a été affecté à différents endroits du Manitoba et du nord-ouest de l’Ontario et a obtenu le grade de sergent d’état-major. Il était superviseur de la formation pour le Manitoba et le nord-ouest de l’Ontario lorsqu’il a décidé de prendre sa retraite en 1981.

La même année, la Saskatchewan Crop Insurance Corporation l’a recruté comme superviseur de la formation pour les opérations sur le terrain par suite d’une recherche à l’échelle nationale. Il est devenu gestionnaire provincial des opérations sur le terrain, a déménagé à Melville en 1987 et était devenu gestionnaire exécutif aux affaires organisationnelles (Corporate Affairs) lorsqu’il a quitté la société en février 1992. Après son départ, il a œuvré activement au sein de la collectivité de Melville et dirigé la Melville & District Chamber of Commerce.

En 1993, M. Osika a déménagé à Fort Qu’Appelle, où il s’est joint à l’équipe du journal local et présidé la Fort Qu’Appelle & District Chamber of Commerce.

En février 1995, il a remporté la nomination libérale dans la circonscription de Melville et a été élu à l’Assemblée législative lors des élections de juin. En novembre 1995, il a été nommé chef par intérim du Parti libéral et chef de l’opposition officielle. En 1996, après l’élection du chef du parti, il a été chef adjoint et a siégé comme leader du tiers parti à l’Assemblée législative durant la 23e Session. M. Osika a été réélu en 1999.

 

Anthony W.J. (Tony) Whitford a été élu président de la 14e Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest le 17 janvier 2000. Né le 11 juin 1941, il a grandi à Fort Smith.

En 1977, il a obtenu un baccalauréat en service social de l’Université de Calgary. M. Whitford a accompli énormément de travail sur le plan communautaire, à titre de membre de longue date du Rotary, de président
du Comité de la Fête du Canada des Territoires du Nord-Ouest, de notaire public et de commissaire de mariage. Il est aussi bien connu comme collecteur de fonds et commissaire-priseur bénévole.

Avant d’être élu député de Yellowknife South lors d’élections partielles en 1988, il a été adjoint exécutif du commissaire de l’époque, John Parker. Il a été membre du comité permanent des finances, du comité permanent des agences, des bureaux et des commissions ainsi que du comité spécial sur l’économie du Nord.

Réélu par acclamation à la 12e Assemblée lors des élections de 1991, il a été ministre de la Santé et des Services sociaux. Il a aussi été membre du comité permanent des agences, des bureaux et des commissions, du comité permanent de la législation et du comité permanent du règlement, des procédures et privilèges, ainsi que vice-président du comité plénier.

M. Whitford n’a pas été député de la 13e Assemblée, mais il a continué d’exercer des charges publiques en tant qu’adjoint administratif de Helen Maksagak, commissaire des T.N.-O. à l’époque et du Nunavut maintenant. Il a aussi été sergent d’armes de l’Assemblée pendant deux ans et membre de la Régie des services publics des Territoires du Nord-Ouest.

En décembre 1999, M. Whitford a été réélu à l’assemblée comme député de Kam Lake.

17e Conférence des présidents d’assemblée canadiens

La 17e Conférence des présidents d’assemblée canadiens a eu lieu à Winnipeg du 20 au 23 janvier 2000. L’hôte était le président George Hickes, de l’Assemblée législative du Manitoba. Y ont participé des présidents, des vice-présidents, d’autres présidents d’assemblée et des greffiers au bureau du Sénat, de la Chambre des communes et des assemblées de chaque province et territoire.

Au cours de sept des neuf séances de travail, on a donné les exposés suivants sur des sujets d’intérêt mutuel pour les présidents d’assemblée :

  • L’intrusion de l’Internet dans le fonctionnement des Assemblées législatives
    (Pierre Duchesne, secrétaire général de l’Assemblée nationale du Québec)
  • La recommandation royale : étude de cas d’un jugement
    (Gildas Molgat, président du Sénat)
  • Répercussions possibles de la Loi sur l’accès à l’information sur le Parlement : l’expérience de l’Alberta
    (David McNeil, greffier de l’Assemblée législative de l’Alberta)
  • Rappels au Règlement et questions de privilège
    (Greg Deighen, vice-président de l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard)
  • Radiodiffusion des débats de l’Assemblée
    (Patrick Michael, greffier de l’Assemblée législative du Yukon)
  • La période de questions et le nouveau président
    (Murray Scott, président de l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse)
  • Vue d’ensemble sur le  Partenariat entre parlements  et la  State Legislative Leader’s Foundation 
    (Ken Kowalski, président de l’Assemblée législative d’Alberta)

En outre, on a consacré deux séances à de brefs comptes rendus de chaque assemblée législative sur les éléments nouveaux en matière de procédure.

Nouvelle greffière au Manitoba

Le président de l’Assemblée législative et de la Commission de gestion de l’Assemblée, a annoncé la nomination de Patricia Chaychuk au poste de greffière de l’Assemblée. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Entre 1989 et sa nomination, Mme Chaychuk a été greffière législative adjointe et greffière de comités. M. Hickes a déclaré : “ Au cours de mes neuf années à l’Assemblée, Mme Chaychuk a réussi non seulement à m’inspirer le respect, mais aussi à obtenir la confiance de l’ensemble des députés de tous les partis. Je suis très heureux d’accueillir une concitoyenne du Nord à ce poste de responsabilité. ”

Mme Chaychuk remplace W.H. “ Binx ” Remnant, qui a pris sa retraite en décembre après avoir été greffier pendant 17 ans. Elle a été stagiaire parlementaire, première ministère du parlement des jeunes du Manitoba et participante à une affectation de formation d’un an à la Chambre des communes. Mme Chaychuk est membre de l’Association des greffiers parlementaires du Canada.

La nouvelle greffière est diplômée de l’école secondaire supérieure R.D. Parker, de Thompson, et détient un baccalauréat spécialisé de l’Université de Winnipeg et une maîtrise en administration publique de l’Université du Manitoba. Elle étudie actuellement à temps partiel dans le cadre du programme de maîtrise en administration des affaires de la faculté de gestion de l’Université du Manitoba.

 

 

 


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 23 no 1
2000






Dernière mise à jour : 2019-11-29