Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

AccueilContactez-nousEnglish

PDF
Sam Johnston, premier président autochtone d’une assemblée législative au Canada
Caitilin O'Hare

Samuel (Sam) Johnston, de la Première Nation des Tlingits de Teslin, est une figure particulière de l’histoire canadienne. Premier Autochtone élu président d’assemblée législative au Yukon et au Canada, il a joué un rôle déterminant dans l’établissement de revendications territoriales et la conclusion d’ententes sur l’autonomie gouvernementale entre des Premières Nations et les gouvernements du Yukon et du Canada.

Samuel (Sam) Johnston est né en 1935 à Teslin, petit village du Yukon sis dans le territoire ancestral des Tlin Samuel (Sam) Johnston est né en 1935 à Teslin, petit village du Yukon sis dans le territoire ancestral des Tlingits de Teslin, où se réunissaient traditionnellement les Tlingits de l’intérieur en été. Son périple en politique a commencé avec son élection comme chef du Conseil des Tlingits de Teslin, en 1970, fonction qu’il a occupée jusqu’en 1984. En février 1973, il s’est rendu à Ottawa au sein d’une délégation de chefs de Premières Nations du Yukon pour présenter au premier ministre de l’époque, Pierre Trudeau, un document intitulé Together Today for Our Children Tomorrow - A Statement of Grievances and an Approach to Settlement by the Yukon Indian People [Ensemble aujourd’hui pour nos enfants demain – Exposé de grief et modalités de règlement soumis par les Autochtones du Yukon]. Ce document, dont M. Johnston était signataire, exposait l’historique et les besoins des peuples des Premières Nations du Yukon et a jeté les bases de l’Accord-cadre définitif. Bien qu’il n’ait été conclu qu’en 1988 et finalisé en 1990, l’Accord-cadre sert de modèle pour les ententes définitives (revendications territoriales) et les ententes sur l’autonomie gouvernementale entre les différentes Premières Nations du Yukon, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Yukon.

Samuel Johnston a fait son entrée à l’Assemblée législative du Yukon en 1985, après son élection comme député du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Campbell, siège qu’il a conservé en 1989. Il a été élu président de l’Assemblée législative du Yukon le 15 juillet 1985, au début de la 1re session de la 26e législature. M. Johnston devenait le premier Autochtone élu à cette fonction non seulement au Yukon, mais dans tout le Canada. Il a été réélu comme président de l’Assemblée le 8 mars 1989, premier jour de séance de la 27e législature, et est demeuré en poste durant toute la législature. Au cours de cette période, il a continué de soutenir la population des Premières Nations du Yukon et a poursuivi son travail de chef du Conseil des Tlingits de Teslin. Le 3 juin 1992, le dernier jour de son mandat de Président, au cours de l’examen en deuxième lecture du projet parlementaire du gouvernement a demandé que le Président soit autorisé à s’adresser à la Chambre au sujet du projet de loi 73, Loi approuvant les ententes finales avec les Premières nations du Yukon. Sa demande a été accueillie à l’unanimité. M. Johnston a déclaré : « J’espère que la loi adoptée aujourd’hui permettra à nos enfants de se forger une vie meilleure. Nos jeunes sont nos futurs dirigeants. Demain, ce sera à leur tour de veiller à l’avenir de leurs enfants. Par conséquent, nous, les leaders d’aujourd’hui, devons encourager les jeunes à poursuivre dans cette voie et à appliquer les mêmes principes, vers l’avenir qui les attend 1. » L’Entente définitive du Conseil des Tlingits de Teslin et l’Entente sur l’autonomie gouvernementale du Conseil des Tlingits de Teslin ont été signées le 29 mai 1993 (chaque entente étant conclue entre le Conseil des Tlingits de Teslin, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Yukon). Selon M. Johnston, ces ententes ont été essentielles pour préserver les traditions culturelles et améliorer les services de santé et d’éducation pour la communauté des Tlingits.

En marge de sa carrière politique, M. Johnston a aussi été un athlète et un entraîneur accomplis. Au cours des années 1960, il s’est intéressé aux courses de traîneaux à chiens et a enseigné ce sport aux jeunes. Rompu à la discipline du tir à l’arc, il a été entraîneur et compétiteur aux Jeux autochtones de l’Amérique du Nord. Bon nombre le considèrent comme le patron du tir à l’arc au Yukon, bien qu’il donne tout le crédit à son grand-père : « C’est dans nos gènes. L’archer de la famille était mon grand-père maternel 2. » Il a aussi été entraîneur aux Jeux dénés, dans le cadre des Jeux d’hiver de l’Arctique. En 2003, M. Johnston a été intronisé au Temple de la renommée des sports du Yukon pour ses réalisations comme athlète et entraîneur.

Sur le plan communautaire, Samuel Johnston a œuvré pour les jeunes, l’éducation, la langue et la culture des Tlingits. Il a enseigné le tlingit au Centre des langues autochtones du Yukon, à Whitehorse, et a exécuté des danses tlingites devant des auditoires variés. M. Johnston a aussi été chancelier du Collège du Yukon et chef du clan Ishkìtàn (Grenouille) du Conseil des Tlingits de Teslin. En 2003, il a reçu le Prix du commissaire du Yukon pour le service public, « en reconnaissance du rôle qu’il a rempli à titre de leader communautaire et de ses nombreuses contributions en vue d’améliorer la qualité de la vie dans sa collectivité 3 ».

Samuel Johnston a rencontré sa femme, Kelly, en 1982, au Yukon Sourdough Rendezvous, festival d’hiver annuel de Whitehorse, auquel sa famille participait traditionnellement. Le couple a été nommé « Monsieur et Madame Yukon » au Rendezvous de 2016, titre que les parents de Samuel Johnston avaient remporté en 1974. M. Johnston est aujourd’hui un membre très respecté du Conseil des Aînés de Teslin Tlingit. Son fils Peter a suivi ses traces. Après avoir été chef du Conseil des Tlingits de Teslin, il est actuellement grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon.

Notes

  1. Débats de l’Assemblée législative du Yukon, 27e législature, 3e session, 3 juin 1992, http://www.hansard.gov.yk.ca/27-legislature/session3/025_Jun_3_1992.html [EN ANGLAIS].
  2. Marcel Vander Wier. « Youth Interest in Archery Continues to Soar », Whitehorse Daily Star, 7 mai 2014, http://www.whitehorsestar.com/Sports/youth-interest-in-archery-continues-to-soar [EN ANGLAIS].
  3. Commissaire du Yukon, Les récipiendaires des Prix http://www.commissioner.gov.yk.ca/fr/awards/recipients.html.

Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 42 no 2
2019






Dernière mise à jour : 2019-10-21