Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
La Bibliothèque de l'Assemblée législative de l'Ontario célèbre le centenaire de son ouverture dans l'aile nord de l'édifice législatif
Susanne Hynes

En mai 2012, la Bibliothèque de l’Assemblée législative de l’Ontario a publié un livre illustré, intitulé Built to Last, pour raconter l’histoire de sa planification, de sa construction et de son évolution dans l’aide nord ainsi que pour donner un aperçu de ses installations à l’occasion du centenaire de celles-ci. Le livre puise dans la collection de photos de la Bibliothèque et présente des plans architecturaux originaux, des documents tirés des archives d’anciens bibliothécaires parlementaires, des entrevues avec des employés et des photographies contemporaines.

L’année 2012 marque le centenaire du déménagement de la Bibliothèque de l’Assemblée législative de l’Ontario dans l’aile nord de l’Édifice législatif, situé à Queen’s Park, à Toronto. En effet, c’est là que s’est installée la Bibliothèque trois ans après l’incendie dévastateur qui a détruit ses anciens locaux, dans l’aile ouest. Aujourd’hui, la Bibliothèque conserve le même plan d’étage et bon nombre des caractéristiques architecturales uniques imaginés il y a plus d’un siècle par l’architecte torontois George Gouinlock et le bibliothécaire Avern Pardoe.

L’aile nord a été conçue pour répondre expressément aux besoins de la Bibliothèque : rayonnage central muni de fils pour y installer l’éclairage électrique, plafonds hauts pour permettre deux niveaux de rayonnage par étage, et nombreuses caractéristiques de résistance au feu comme des étagères en acier, des planchers de marbre, des cadres de fenêtre en métal et un corridor reliant la Bibliothèque à l’Édifice principal et doté de portes d’acier rétractables à chaque extrémité.

Au cours des 53 années subséquentes, la Bibliothèque demeure généralement telle qu’elle a été construite et meublée en 1912. En 1914, une grille de fer est installée autour du troisième palier de rayonnage pour protéger la collection de livres et les ampoules électriques de l’« usure » et, en 1949, la Bibliothèque est repeinte et de nouveaux luminaires sont installés. Au début des années 1960, le bureau du bibliothécaire, datant de 1912, est encore utilisé, l’état de la Bibliothèque ne cesse de se détériorer et son mobilier est de plus en plus délabré. En 1965, sous la direction de Jean Kerfoot, la Bibliothèque fait l’objet d’une cure de rajeunissement bien méritée : mobilier sur mesure, plafond suspendu pour pouvoir installer le matériel d’éclairage et de climatisation, nouveau tapis et nouveau recouvrement de Naugahyde bleu pour les comptoirs autour du rayonnage.

D’autres travaux de rénovation majeurs, effectués sous la direction de Brian Land, sont entrepris en 1980 pour améliorer la salle de lecture des députés, les locaux du bibliothécaire de l’Assemblée législative et les bureaux de service. On ajoute par la suite des postes de travail et des bureaux de service pouvant accueillir des téléphones et des ordinateurs, de nouveaux tapis et de nouvelles aires de consultation. Dans les années 1990, un projet visant à restaurer des éléments historiques est lancé et, de nos jours, de nombreux objets anciens sont encore utilisés et confèrent un air de continuité à l’intérieur de la Bibliothèque.

L’idée d’entourer la collection par des aires de travail et de consultation s’est avérée plus qu’utile tout au long du siècle passé à servir les députés de l’Assemblée législative de l’Ontario. Le meilleur hommage à ceux qui ont pris part à la planification et à la construction de la Bibliothèque est que cette dernière est utilisée aujourd’hui presque de la même façon qu’en 1912. Les rayonnages, la salle de lecture de députés et la salle de travail des bibliothécaires sont tous situés aux mêmes endroits. La solide ossature d’acier et de marbre de la Bibliothèque et son aménagement unique ont permis à la structure et à l’institution de s’adapter à l’évolution des besoins des clients et des employés.

La Bibliothèque a organisé des activités pour souligner le centenaire de sa présence dans l’aile nord. Pendant l’hiver, une série de conférences a été présentée par des invités comme Catherine Dowling, professeure adjointe à la Ryerson School of Interior Design, Christopher Hume, critique en architecture du Toronto Star et chroniqueur en matière de questions urbaines, et Mark Osbaldeston, auteur de Unbuilt Toronto: a History of the City That Might Have Been et de Unbuilt Toronto 2.

La Bibliothèque a également célébré le centenaire de son déménagement en participant à Doors Open Toronto et en tenant en ses lieux la réception d’ouverture de la réunion annuelle de l’Association canadienne des bibliothèques de droit (ACBD) en mai et celle de l’ABPAC (Association des bibliothèques parlementaires au Canada) et recherchistes parlementaires, en septembre 2012. À cette occasion, on a procédé au lancement d’une chronologie illustrée relatant les événements marquants de l’histoire de la Bibliothèque au cours des 100 dernières années.

Built to Last est consultable en ligne en format PDF ou Flip Book. Il fait pendant à l’ouvrage From Ashes to Steel, qui raconte la destruction par le feu et l’eau de la Bibliothèque dans l’aile ouest.


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 35 no 4
2012






Dernière mise à jour : 2019-11-29