Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
APC: La scène canadienneAPC: La scène canadienne


Conférence régionale canadienne de l’Association parlementaire du Commonwealth 

Du 23 au 29 juillet 2007, a eu lieu à Winnipeg la 45e Conférence régionale canadienne de l’Association parlementaire du Commonwealth. Environ 80 délégués de toutes les assemblées législatives du Canada, à l’exception de celle de l’Ontario, y ont participé. Parmi les invités spéciaux, on compte William Shija, secrétaire général de l’Association, Edna Moyle, présidente de l’Assemblée législative des îles Caïmans, et deux membres de la Chambre des communes britannique, Michael Connarty et Greg Knight. Les présidents de la plupart des provinces et des territoires ont aussi été présents, soit Ken Kowalski (Alberta), Bill Barisoff (Colombie-Britannique), Eugene McGinley (Nouveau-Brunswick), Harvey Hodder (Terre-Neuve- et-Labrador), Paul Delorey (Territoires du Nord-Ouest), Cecil Clarke (Nouvelle-Écosse) Kathleen Casey (Île-du-Prince-Édouard), Myron Kowalsky (Saskatchewan) et Ted Staffen (Yukon). Le président de l’Assemblée législative du Manitoba, George Hickes, avait été chargé d’organiser la Conférence. 

À la suite de l’ouverture officielle, le secrétaire général Shija a présenté un exposé sur les activités de l’Association. La première séance de travail, présidée par le président Delorey, comportait une communication d’Erin Selby, députée à l’Assemblée législative du Manitoba, sur les relations avec les médias. En tant qu’ancienne journaliste et nouveau membre de l’Assemblée législative, elle a soulevé, à l’intention des délégués, une description détaillée du travail en salle de presse et elle leur a donné de précieux conseils pour les aider dans leurs rapports avec les médias. 

La deuxième séance, présidée par Don Toth, député provincial (Saskatchewan), comprenait une présentation par Hunter Tootoo, député du Nunavut, qui a décrit le rapport hiérarchique entre l’Assemblée législative du Nunavut et ses agents indépendants. Le député a aussi souligné quelques-unes des caractéristiques uniques du gouvernement de type consensuel dont est doté le plus jeune des territoires canadiens. 

La troisième séance, présidée par Myrna Driedger, députée provinciale (Manitoba), mettait en vedette le professeur David Docherty, de l’Université Sir Wilfrid Laurier. Celui-ci a présenté quelques résultats d’un projet de recherche en cours sur les députés qui traversent la Chambre. 

La quatrième séance, présidée par Mary Anne Jablonski, députée provinciale (Alberta), comportait un exposé de Graham Steele, député à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse. Celui-ci a parlé d’un sujet important, mais souvent incompris, soit la convention relative aux affaires en instance, dans une communication intitulée « Liberté d’expression et procès équitable : que faire lorsque l’affaire est « devant les tribunaux ». 

Pendant la cinquième séance, présidée par le président Hodder, Geoffrey Kelley, député à l’Assemblée nationale du Québec, a fait état d’une initiative récente de l’Assemblée nationale, la création d’une chaire de recherches spéciale sur la démocratie et le gouvernement parlementaire. 

Lors de la sixième séance, présidée par le président Hickes, Jenny Kwan, députée à l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique, a présenté l’exposé « Au-delà de l’horizon politique : soins de santé dans les quartiers défavorisés ». 

Au cours de la septième séance, présidée par Bonnie Korzeniowski (Manitoba), Jennifer Howard, députée à l’Assemblée législative du Manitoba, s’est exprimée sur les femmes et la politique. 

Le président Staffen a présidé la dernière séance, qui a porté sur la participation des jeunes aux élections et l’apathie politique. On y a entendu une communication de Kim Peers sur l’Université du Manitoba et un comité d’étudiants universitaires. 

La Conférence comportait des activités mondaines conçues pour permettre aux délégués de découvrir la société et l’hospitalité manitobaines. Au nombre de celles-ci, on trouve une réception offerte par le lieutenant- gouverneur de la province, John Harvard, un dîner-croisière sur la rivière Rouge à bord d’un vapeur à aubes et un dîner au Musée du Manitoba, avec divertissements par l’Aboriginal Walking Woof Hoop Dancer, le groupe de chansonniers folkloriques canadiens-français La Bardasse et la compagnie de danse ukrainienne Rozmai. Entre autres excursions optionnelles, les délégués pouvaient visiter des prairies herbeuses vallonnées, des troupeaux de bisons ou le Mennonite Heritage Village, faire une partie de golf au club Meadows ou passer une matinée à pêcher sur la rivière Rouge. 

La Conférence s’est terminée par un dîner manitobain traditionnel, avec divertissements et encan silencieux. Le produit de la vente aux enchères servira à soutenir la recherche sur le cancer du sein. 

Les délégués ont, sans exception, félicité le président Hickes et le personnel de l’Assemblée, dirigé par Patricia Chaychuk, du succès de la Conférence. L’an prochain, la Conférence régionale canadienne aura lieu en Nouvelle-Écosse.  

Réunion des Femmes parlementaires du Commonwealth 

Selon un précédent établi l’an dernier à Ottawa, les Femmes parlementaires du Commonwealth (FPC) ont tenu une journée d’études tout juste avant l’ouverture de la Conférence régionale canadienne. Y ont assisté environ 25 législatrices de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Québec, de la Saskatchewan, du Yukon et du Parlement fédéral, de même qu’Edna Moyle, présidente de l’Assemblée législative des îles Caïmans. 

Charlotte L’Écuyer, présidente des FPC, a présidé cette journée d’étude, qui a comporté trois communications. La première, par Susan Thompson, ancienne mairesse de Winnipeg, s’intitulait « Au-delà du plafond de verre : point de vue d’un indépendant ». Sandy Lee, députée des Territoires du Nord-Ouest, a présidé la séance. 

L’exposé suivant a traité du thème « Les femmes autochtones à des postes de direction : défis et possibilités ». Les présentatrices ont été la chef Betsy Kennedy, du Comité des femmes des Premières nations de l’Assemblée des chefs du Manitoba, et Keely Ten Fingers, analyste des politiques spécialisée dans les questions féminines. Myrna Driedger, députée à l’Assemblée législative du Manitoba, a présidé la séance. 

La troisième séance avait pour sujet l’ajustement à la vie parlementaire. Elle comportait un exposé de Myrna Phillips, ancienne présidente de l’Assemblée législative du Manitoba. Carolyn Bolivar-Getson, députée à la Chambre d’assemblée de la Nouvelle-Écosse, a présidé cette séance. 

Lors de la séance de clôture, quelques suggestions ont été faites en vue de la Conférence de 2008, qui aura lieu en Nouvelle-Écosse. 

Nouvelle présidente à l’Île-du-Prince-Édouard 

La nouvelle Présidente de l’Assemblée législative de l’Île-du- Prince-Édouard est Kathleen Casey. Elle a été élue le 6 juillet 2007. 

Mme Casey est née et a grandi à New Waterford, en Nouvelle-Écosse, où elle a reçu son diplôme du Breton 

Education Centre en 1980. En 1984, elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en éducation physique de l’Université St. Francis Xavier. Elle a déménagé à l’Île-du-Prince-Édouard en 1986, lorsqu’elle a accepté le poste de directrice des loisirs pour la collectivité de West Royalty. En 1995, elle est devenue surintendante des parcs pour la ville de Charlottetown. Élue au conseil municipal de Charlottetown en 1997, puis réélue en 2000, elle y a siégé jusqu’en 2003. 

Active dans sa collectivité, Mme Casey est présidente sortante de la campagne Centraide à l’Île-du-Prince-Édouard. En 2004, elle a été nommée par le premier ministre Paul Martin au Comité consultatif externe sur les villes et les collectivités, qu’il avait créé. Mme Casey a également siégé au conseil d’administration du Centre des arts dela Confédération, de même qu’au conseil du centre de santé communautaire Four Neighbourhoods. En outre, elle est bénévole pour l’association de hockey mineur de Charlottetown et pour la paroisse Holy Redeemer. 

Lorsqu’elle n’assume pas ses fonctions de représentante élue ou de bénévole, Mme Casey chausse ses patins et s’élance sur la glace en qualité de membre des Charlottetown Hockey Mommas. Il s’agit d’un groupe de mères qui recueille des fonds pour appuyer la lutte contre le cancer du sein à l’Île-du- Prince-Édouard.  


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 30 no 3
2007






Dernière mise à jour : 2019-07-15