Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
Activités de l’APC : la scène canadienneActivités de l’APC : la scène canadienne


19e colloque régional canadien

Le 19e colloque régional de la Région canadienne a eu lieu à Toronto, du 24 au 26 novembre 1995. Des parlementaires de toutes les provinces, dont plusieurs présidents et des représentants du Sénat, de la Chambre des communes et du Yukon, ont participé aux discussions qui se sont déroulées à Queen’s Park. Le président Allan McLean de l’Ontario a souhaité la bienvenue aux délégués et donné une réception et un dîner en leur honneur.

La première séance portait sur les commissions indépendantes chargées de fixer la rémunération des députés. Herman Rolfes de la Saskatchewan a prononcé l’allocution d’ouverture. Il a été question des divers facteurs dont il faut tenir compte, y compris le taux de roulement très élevé des législateurs canadiens.

La deuxième séance traitait de l’usage par les assemblées des systèmes d’information et de la technologie moderne. Denis Heard de l’Alberta a prononcé l’allocution d’ouverture. Les délégués ont pu comparer les progrès de leurs assemblées respectives à cet égard.

La troisième séance portait sur l’amélioration de l’image des politiciens. Bert Johnson de l’Ontario a prononcé l’allocution d’ouverture. La quatrième séance traitait du rôle du simple député dans une assemblée en décroissance. Nancy Guptill, présidente de l’assemblée de l’Île-du-Prince-Édouard, a prononcé l’allocution d’ouverture.

La dernière séance traitait du renouvellement constitutionnel au Canada après le référendum. Don Boudria de la Chambre des communes a prononcé l’allocution d’ouverture. Les délégués ont exprimé une large gamme d’opinions, mais tous semblaient s’entendre pour dire que des changements administratifs ou constitutionnels étaient souhaitables.

C’était la première fois que le colloque durait une journée et demie seulement et qu’il avait lieu pendant le week-end. Cependant, à en juger par le niveau de la discussion et de la participation, la nouvelle formule semblait plaire aux délégués.

Nouveaux présidents

De nouveaux président sont entrés en fonction au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve, le premier à la suite d’élections générales, le second à la suite d’une démission. Le nouveau président de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick est Donald (Danny) Gay.

Il est né le 12 décembre 1950 à Chatham (Nouveau-Brunswick). Il a fréquenté les écoles publiques de Neguac (N.-B.) et a obtenu son diplôme de l’école St. Michael’s, à Alma (Québec). Il détient un baccalauréat tient un baccalauréat ès arts de la St. Francis Xavier University et un baccalauréat en éducation de Mount St. Vincent. Il a suivi des cours supplémentaires à l’Université d’Ottawa.

M. Gay a une vaste expérience de travail. Il a travaillé dans les mines d’or de Yellowknife (T.N.-O.), il a été officier dans les Forces armées canadiennes et animateur-formateur auprès des autochtones au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick. Avant de se lancer en politique, il était au service du conseil scolaire 8 à titre d’enseignant à l’école secondaire 1er cycle Harkins.

M. Gay a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 13 octobre 1987. À titre de député libéral, il a été réélu le 23 septembre 1991 et le 11 septembre 1995. Il représente la circonscription de Baie-de-Miramichi. Il a été membre du Comité spécial d’élaboration de la politique sociale de l’Assemblée législative, qui a étudié l’intégration et la Loi sur le conditionnement des boissons. Il a également été membre du Comité spécial sur l’utilisation des terres et l’environnement rural et de plusieurs comités permanents : Comité des comptes publics, Comité des corporations de la Couronne, Comité des prévisions budgétaires, Comité des projets de loi d’intérêt privé, Comité de la procédure et Comité de modification des lois. Au cours de la 52e législature, il a rempli la fonction de whip de parti.

Actif au chapitre des activités communautaires, M. Gay a été président d’un programme de lutte contre le vandalisme, ainsi que secrétaire et président des Jaycees de la Miramichi. En 1986, il a gagné le concours d’art oratoire des Jaycees dans la région de l’Atlantique.

Le 16 octobre 1995, Lloyd Snow est devenu président de l’Assemblée législative de Terre-Neuve. Il est né à Victoria, Conception Bay, en 1943. Après avoir terminé son école secondaire à la E.J. Pratt Memorial de Brownsdale, il a obtenu de Memorial University un baccalauréat ès sciences et un baccalauréat ès arts (éducation). Pendant 25 ans, il a enseigné à plusieurs endroits, dont Brownsdale, où il a occupé le poste de directeur adjoint.

Il s’est lancé en politique en devenant maire adjoint, puis maire de Hant’s Harbour. Il a occupé un poste dans la Joint Mayor’s Association et a été président du Lions’ Club de Hant’s Harbour et membre du comité fondateur de l’escadron des cadets de l’air dans la région de Hant’s Harbour.

En avril 1989, M. Snow a été élu député de la circonscription de Trinity-Bay de Verde. Dès son entrée à l’Assemblée législative, il a été nommé vice-président et président des comités, poste qu’il a conservé après sa réélection en 1993.

41e conférence parlementaire de l’APC

À la 41e conférence parlementaire du Commonwealth à Colombo, au Sri Lanka, Stanley S. Schumacher, président de l’Assemblée législative, a été élu représentant régional canadien au comité exécutif de l’Association parlementaire du Commonwealth.


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 18 no 4
1995






Dernière mise à jour : 2019-07-15