Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
APC : La scène canadienneAPC : La scène canadienne


24e Conférence annuelle des présidents d’assemblée du Canada 

Greg Deighan, président de l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard, a organisé à la 24e Conférence annuelle des présidents d’assemblée du Canada, qui s’est déroulée à Charlottetown du 18 au 21 janvier 2007. C’était la première fois que l’Île du-Prince-Édouard accueillait cette conférence depuis 1992. Le président Deighan s’est déclaré ravi du succès de la Conférence sur le plan de la participation :42 délégués et 11 partenaires étaient venus de toutes les assemblées canadiennes. Les séances de travail, qui se sont déroulées à l’hôtel Delta Prince Edward les 19 et 20 janvier, ont consisté en des exposés, suivis de débats, des conférenciers invités suivants : 

  • David McNeil, greffier de l’Assemblée législative de l’Alberta, a présenté la « visite virtuelle » de cette dernière sur Internet. Il a montré aux délégués le fonctionnement de cette application interactive en ligne, ainsi que la façon dont cette dernière avait été élaborée afin de permettre aux élèves de la province (et d’ailleurs) qui résident loin d’Edmonton de visiter le superbe édifice de l’Assemblée législative de l’Alberta et d’en apprendre plus sur cette dernière. 
  • Tim Mercer, greffier de l’Assemblée législative des Territoires-du-Nord-Ouest, a présenté un exposé sur les droits linguistiques dans ce territoire. Portant plus précisément sur le jugement rendu par la Cour suprême des Territoires-du- Nord-Ouest (actuellement en appel) qui a entraîné, le 26 octobre 2006, la suspension de la publication du hansard, cette communication très instructive a suscité un grand intérêt. 
  • Michel Bonsaint, directeur général des Affaires parlementaires à l’Assemblée nationale du Québec, et François Gendron, député et vice-président de celle-ci, ont présenté, sur l’« affaire Michaud », un exposé qui a abordé une importante question de droit parlementaire et traité de l’application de la Charte des droits et libertés aux assemblées législatives. 
  • Peter Milliken, président de la Chambre des communes, a animé une table ronde des délégués consacrée sur le décorum à la Chambre. Cette activité, qui s’est révélée fort instructive et fort divertissante, a donné l’occasion de constater les divergences existant entre les approches adoptées par les différentes assemblées canadiennes lorsqu’il s’agit de traiter de cette délicate question. 
  • David Docherty, doyen de la Faculté des arts et professeur de sciences politiques à l’Université Wilfrid Laurier, auteur de Legislatures (publié dans le cadre de la collection « Le Canada aujourd’hui : une enquête sur la démocratie ») a présenté un exposé fort érudit sur l’efficacité des assemblées législatives. Il a brossé un portrait de celles-ci, avant de se pencher sur la question des indemnités versées aux membres des parlements canadiens, sur le rôle des assemblées législatives, ainsi que sur la perception générale qu’ont les Canadiens de leurs institutions parlementaires. 

Les présidents George Hickes (Manitoba), Bill Barisoff (Colombie- Britannique), Harvey Hodder (Terre-Neuve-et-Labrador), Myron Kowalsky (Saskatchewan), Cecil Clarke (Nouvelle-Écosse) et Eugene McGinley (vice-président désigné, Nouveau-Brunswick) ont accepté de bien vouloir assurer la présidence des séances et ont su, avec brio, diriger les débats et encourager la participation.  

Les déléguées ont pu participer, outre à ses séances de travail, à diverses activités mondaines et amicales. Le premier jour de la Conférence, l’inscription a été suivie d’une réception « Bienvenue dans l’Île », qui a donné l’occasion aux délégués de se faire de nouveaux amis et de revoir des collègues venus des quatre coins du pays. Le Manorfield String Quartette assurait l’animation musicale et l’écailleur d’huître Mike Pendergast, originaire de l’Île, a captivé tous les regards par la dextérité avec laquelle il ouvrait les excellentes huîtres de la baie Colville dont regorgeait son doris! Le lendemain soir, les délégués, après un court trajet en bus sous la pluie, ont pu découvrir Province House, où une réception leur a donné l’occasion de découvrir la Chambre de l’Assemblée législative et de déambuler dans les couloirs fréquentés par les Pères de la Confédération en 1864. De fait, les délégués et les invités ont eu la surprise d’être accueillis, sur les marches de Province House, par nul autre que George Coles, l’un des Pères de la Confédération. Vint ensuite un dîner dans la Salle commémorative du Centre des arts de la Confédération, hommage national du Canada aux Pères de la Confédération. À l’instar des noms des délégués à la Conférence de 1864 gravés dans la pierre au-dessus de l’entrée, les drapeaux des provinces et des territoires suspendus au plafond constituaient un décor de rêve pour des parlementaires! Les délégués ont pu y apprécier un spectacle prince-édouardien traditionnel présenté par une troupe de danseurs et la violoneuse Sheila MacKenzie

Le samedi après-midi, les délégués et les invités se sont vu offrir des activités de détente, comme qu’un tour de l’Île (incluant la traversée du pont de la Confédération), une visite à l’hippodrome de Charlottetown pour y assister aux courses attelées et une excursion de magasinage dans le centre-ville de Charlottetown. La journée a culminé avec une réception suivie d’un dîner au Culinary Institute of Canada, où les délégués et les invités ont pu apprécier la musique raffinée d’Este Mundo et déguster un éventail de plats traditionnels de l’Île préparés par les futures grandes toques du Canada! 

Comme l’a souligné le président Deighan lors du dîner de clôture, « ce fut, pour les présidents de séance et le personnel de l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard, un plaisir d’accueillir à nouveau la Conférence annuelle des présidents d’assemblée du Canada. Nous espérons que ce séjour aura été pour les délégués et pour les invités aussi instructif et aussi divertissant qu’il l’a été pour nous-mêmes ». 

Nouveau président au Nouveau-Brunswick 

Le nouveau président de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick est Eugene  McGinley

Élu lors des élections provinciales du 9 juin 2003 pour représenter la circonscription de Grand Lake durant la 55e législature, il a été membre du Comité permanent des projets de loi d’intérêt privé et du Comité permanent de modification des lois. En tant que député de l’opposition officielle, il a été porte-parole dans les domaines d’intérêt liés aux personnes âgées. Réélu député lors des élections générales provinciales du 18 septembre 2006, il a été élu président de la Chambre le 6 février 2007. 

Né à Chipman, M. McGinley y a obtenu son diplôme d’études secondaires. En 1957, il a obtenu un B.A. avec concentration en économie de l’Université du Nouveau- Brunswick (UNB). Il a reçu une maîtrise ès arts avec concentration en économie l’année suivante. Il est boursier de la fondation Sir James Dunn. Il a obtenu son baccalauréat en droit civil de l’UNB en 1962 et a étudié le droit international et civil au Texas. De 1963 à 1991, il a exercé le droit à Bathurst et a eu l’honneur de recevoir le titre de conseiller de la reine en 1985. 

Avant son élection en 2003, M. McGinley a présidé la Commission du travail et de l’emploi du Nouveau- Brunswick pendant cinq ans. Actif dans le domaine de la politique libérale depuis son adolescence, il a représenté la ville de Bathurst à titre de député provincial de 1972 à 1978. Il a été président du club Lions, de l’Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick, des Infirmières de l’Ordre de Victoria et de la Société de la sclérose en plaques. Il a aussi été président de la commission d’appel en matière d’urbanisme de Bathurst et économiste chargé de recherches auprès du Conseil économique des provinces de l’Atlantique. 

Nouveaux greffiers à Terre-Neuve- et-Labrador et en Saskatchewan 

Le nouveau greffier de l’Assemblée législative de Terre-Neuve-et- Labrador est William (Bill) MacKenzie. Il est entré en fonction le 30 octobre 2006. M. MacKenzie a été sous-ministre, à titre intérimaire, du ministère de l’Innovation, du Commerce et du Développement rural à partir de janvier 2006. Auparavant, il a été sous-ministre adjoint du Commerce et des investissements au sein du même ministère, où il était responsable de la politique commerciale du gouvernement, de l’expansion des exportations et de la promotion des investissements. De 1996 à 2001, il a été sous-ministre adjoint du Développement régional et chargé de superviser le réseau du Ministère, constitué de 22 bureaux dans toute la province. 

M. MacKenzie a également occupé d’autres postes de direction et de gestion au sein de ministères et d’organismes gouvernementaux. De 2001 à 2004, il a été sous-ministre adjoint du ministère des Services gouvernementaux, où il a été responsable de l’immatriculation des véhicules à moteur, de la Direction de l’état civil, de l’Imprimeur de la Reine et de l’ensemble des centres de services gouvernementaux. Il a également travaillé au ministère du Développement et à l’Enterprise Newfoundland and Labrador Corporation, d’abord en tant qu’expert-conseil en coordination régionale, puis en tant que directeur des Ressources humaines. 

M. MacKenzie a enseigné au niveau secondaire pendant dix ans. Il a obtenu une maîtrise ès arts de l’Université de la Colombie- Britannique, un baccalauréat en éducation de l’UNB et un baccalauréat ès arts à l’Université Mount Allison. Il remplace John Noel, qui a pris sa retraite en août 2006. 

En Saskatchewan, le nouveau greffier est Gregory Putz. Il est né à Moose Jaw et a étudié à l’Université de Regina et à l’Université Western Ontario. Il a occupé un poste de chercheur à l’Institut canadien de microreproductions historiques à Ottawa de 1984 à 1986, avant de devenir greffier adjoint de l’Assemblée législative de la Saskatchewan en 1987. 

Il est membre de l’Association des greffiers parlementaires du Canada, du Groupe canadien d’étude des parlements et de la Canadian Aviation Historical Society (CAHS). Il est ex-président de la section Roland Groome et membre du conseil d’administration national de la CAHS. Il remplace Gwenn Ronyk, qui a pris sa retraite en décembre 2006. 

Le 6 décembre 2006, le leader du gouvernement à la Chambre, Glenn Hagel, a demandé la permission de permettre à Mme Ronyk de s’adresser à la Chambre. Elle a dit que la démocratie parlementaire de la Saskatchewan est vivante, mais qu’il reste des progrès à accomplir. 

« Des réformes très importantes ont été apportées récemment. Je pense plus particulièrement au nouveau système de comités, qui est conçu pour renforcer le rôle des simples députés et pour accroître la participation des citoyens au processus législatif. Il faut maintenant que vous fassiez en sorte que ces réformes donnent des résultats. Vous devez utiliser ces comités pour faire participer le public, valoriser le rôle des députés et accroître la responsabilité de l’Assemblée législative. 

« Et pour que nos comités fonctionnent bien, ils doivent avoir plus de ressources. L’une des principales conclusions du juge en chef Gomery, dans son rapport sur le scandale des commandites à Ottawa, est que les comités parlementaires ont besoin de plus de ressources pour être en mesure de tenir plus efficacement le gouvernement responsable de ses activités. […] Et si c’est vrai là-bas, ça l’est tout autant ici. […] 

« Je crois fermement que notre assemblée est trop petite. Nous avons besoin d’un plus grand nombre de députés pour que le système de comités fonctionne bien et pour que notre assemblée législative soit dynamique et inclusive. Et ce n’est pas seulement mon opinion : de nombreuses études sérieuses indiquent qu’une masse critique de législateurs est requise dans une assemblée moderne et efficace. Il est possible que l’association des contribuables ne comprenne pas cela, mais on n’obtient pas une administration plus petite en affaiblissant l’Assemblée législative, on ne fait qu’affaiblir le gardien. Ce n’est pas dans l’intérêt de la population. » 


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 30 no 1
2007






Dernière mise à jour : 2020-03-03